LES  VENTES en cours
 

L'Hirondelle Grand-Leez

clôture internet le 21.02.2014

 
Accueil des novices
Promo des Jeunes
 
Infos et Réglements
La Frégate
Le Comité
 
Itinéraire 2014
 
Club de Fond Wallonie
Itinéraire 2014
 
Nouvelles des Sociétés
Les Amis Réunis Falisolle
La Tourterelle Givry
La Justice Sombreffe
 
Tous les résultats
 
 Résultats 2013
 
archives
 Résultats 2012
 Résultats 2011
 Résultats 2010
 Résultats 2009
(Inter) Nationaux 2007
(Inter) Nationaux 2008
(Inter) Nationaux 2009
Championnats 2004 > 2006
 
Agenda des manifestations
Annonces de ventes
Ventes au colombier
Pigeonneaux à vendre
Petites annonces
Offre/Demande Service
Le Courrier des lecteurs
Les Débats des lecteurs
Explosion 2: NEW

 

Pigeons égarés
 
R.F.C.B.
Liens
 
Colombophilie du Monde
 
Météo
Télétexte
Lâchers
 
Le coin du Véto
 
Inscription Newsletter
Livre d'Or
Nous contacter
 
Amateurs colombophiles Reportages & Résultats
Coups de Flash

 

  Allemeersch André Pottes

  Belliot Christian Missillac (Fr)

  Bonnejonne Geoffrey Velaine-s-S

  Burniat Boris  Ste-Marie/Semois

  Charles André  Lobbes

  De Coster Noé  Obaix

  Defoy Vincent Mabompré

  Degeest Daniel -Amay

  Deguillage André - Nieurlet (Fr)

  Delchambre  Denis Luttre

  Depasse-Lardenoye St-Amand

  Dereux Fabrice - Perwez

  Dermience Philippe -Rochefort

  D'Hondt Bernard - Malonne

  Dr Alain Delhove  - Marbais

  Ebroin Famille

  Favart Bernard Blaregnies

  Fontaine-Hanzen  Arlon

  Gadisseur Joël - Avin - 1  2

  Govaert Joseph - Wierde

  Guebs André - Longchamps

  Haquenne Lucien - St-Gérard

  Imbrecht Gh & Ph - Nivelles

  Jacquemotte Thierry - Lambermont

  Jordan-Kempeneers - Lincent

  Lacanne Léon - Thisnes

  Lemestre Daniel - Geer

  Lernout Henri - Pin-Izel

  Leroy Frères - Racour

  Nihoul Roland & Guy-Senzeille

  Pierre Roger   Pécrot 2008 2009

  Pilloy-Brughmans Sart-D-A     

  Reybroeck R & Zonen  Melsen   

  Semal A & O  - Tongrinne     

  Thibaut-Boons  Sombreffe

  Vanluyen Michel - Villers-l-Ville

  Vanvinckeroye Sim-Cras-Avernas

Autres reportages

Nous avons recherché pour vous   sur le Net des reportages de   qualité

+ de 1850 reportages disponibles

 - cliquez ci-dessous -

ily a quelques secondes d'attente pour  le chargement ...

  Aarden, ...., Bylau             A > B 

  Cadet, .., Duquesnoy            C > D

  Eenkoorn,.,Huyskens-Vanriel  E > H

  Igo, ..., Luypaerts                  I > L  

  Mack, ..., Pronk                    M > P

  Ramlot-Flament,. Uyttersprot R > U

  Vaes, ..., Vrösch-Meijers           V

  Waerniers,..., Zwols              W > Z

 
 
 
 
Canary Islands Breed Station

 

 

 

 
    
 

 

 

REBECCA & EMIEL DENYS

Racing pigeons

 

www.emieldenys.be

 

Jaap Van Alphen Kweekcentrum

 

www.janpolder.com

Allemeesch P. R. J.
 
 

 
 

 

 

Les dossiers du Dr JP STOSSKOPF

Dossier 007

LA SANTÉ ET LA PLUME

 

Il faut que la plume nouvelle garde toute sa qualité pour les expositions, puis les concours de la prochaine saison.

S'il faut s'inquiéter de cela dès maintenant, c'est tout simplement parce que, d'une part des dégâts peuvent être faits sur la plume toute nouvelle, d'autre part ces dégâts sont définitifs jusqu'à la mue suivante.

Les plus grands dommages faits au plumage, le sont par des parasites tels que les gales et les poux.

Les gales sont, en fait, des affections autant de la peau que de la plume. En effet le parasite vit à la base de la plume, dans le follicule où il s'insère dans la peau. C'est un petit parasite mesurant 1110 de mm., affreux, qui se reproduit par des neufs qui éclosent après 8 à 10 jours d'incubation. C'est un point important à connaître pour le traitement. Les parasites provoquent par leur présence (leurs pattes sont munies de crochets) et aussi par leur salive, une inflammation continue à la base de la plume, qui s'entoure d'un petit manchon feutré, gras, blanc, typique de ce parasitisme. Le pigeon se démange et la plume, mal nourrie, «déchaussée» se casse à quelques millimètres de la peau. Signalons que ces plumes sectionnées à quelques millimètres de la peau ne sont pas spécifiques de la gale. Tout manque de vitalité de la plume et en particulier des plumes de couverture (base du cou souvent), tout défaut d2 croissance est une cause de section, de cassure de la hampe. Mais il n'y a le petit manchon blanc crémeux que lorsqu'il y a gale. Les pigeons se contaminent par contact direct (les jeunes couvés par leurs parents ‑ les adultes serrés dans les paniers) ou par les petits duvets qui tombent régulièrement et qu'on voit sur les fientes et dans les cases chaque matin. II est par ailleurs assez fréquent que certains pigeons de colonies gravement atteintes prennent un aspect chiffonné, les lésions de parasitismes étant réparties un peu partout sur le corps. II n'est pas rare de trouver une gale sous le microscope dans le liquide de dilution des fientes pour examen microscopique.

Le traitement consiste à appliquer des produits capables de tuer les gales dans leur «manchon». Le traitement est donc généralement local, appliqué au pinceau. Le produit actif doit être très pénétrant, persistant (c'est‑à‑dire qu'il garde ses propriétés plusieurs jours) et non toxique. Jusqu'à présent le meilleur produit est le lindane en suspension à 1 pour mille dans de l'eau tiède. On appliquera 2 fois à 2 ou 3 jours d'intervalle puis 8 jours après la 2e. Si les lésions sont importantes, on ne soignera qu'une surface de 3 cm. de diamètre chaque jour, jamais plus, au risque d'intoxication par excès soit de lindane soit du solvant dont une partie passe dans le sang à travers la peau. II faut donc agir avec prudence. Bien entendu, il faut pulvériser partout du lindane dans le colombier, après blanchiment par exemple, et après avoir éloigné les pigeons pendant quelques heures. Le lindane peut, pour cet usage être remplacé par d'autres produits très actifs, contre les tiquets, lui‑même l'étant peu. Les poux, en particulier les poux rouges et les gros poux blancs sont éliminés en même temps par ces pulvérisations.

Intermédiaires entre les gales et les poux sont les Falculifer. Plus gros qu'une gale, et lui ressemblant beaucoup, ce parasite se tient dans l'extrémité creuse des rémiges et en sort par l'opercule, la nuit. II se nourrit de barbules, provoquant dans la plume de petits trous, en ligne, donnant l'apparence de «piqûres à la machine à coudre» parallèles à la hampe. Sous l'effet des efforts mécaniques supportés par la rémige au cours du vol, les barbes se désagrègent peu à peu et la plume prend un aspect lamentable de peigne édenté. Inutile de rappeler qu'une fois les trous faits, il n'y a plus qu'à attendre la mue suivante. II est donc indispensable d'agir immédiatement pour tuer le parasite et stopper les dégâts. Cela est réalisé par l'insufflation de poudres insecticides dans le plumage ou l'adjonction systématique de ces poudres à l'eau du bain hebdomadaire.

La lutte contre les poux, les plus fréquents étant ces petits traits qu'on voit dans les rémiges par transparence et appelés lipeures, participe de la même technique. On les élimine facilement, quelle que soit leur espèce (poux rouges, poux blancs, lipeures) en conjuguant les adjonctions de poudre dans l'eau du bain (si quelques pigeons en boivent cela n'a aucune importance et aucune suite) et la pulvérisation de produits énergiques sur les murs, dans les cases, etc. du colombier deux fois par an. Je termine en signalant que l'usage de produits très forts en odeur est très mal supporté par les pigeons. Aussi devra‑t‑on éviter soigneusement le carbonyl, formol, pétrole, eau de javel concentrée, Crésyl, etc., pour ces pulvérisations. II n'y a rien de mieux pour faire éclater un coryza latent.

J.P. STOSSKOPF

 

Reproduction interdite sauf autorisation.

Retour au ' Coin du Véto'